Rachel Tremblay

tremblayAprès avoir suivi des études en haute-couture puis en coiffure, Rachel TREMBLAY s’envole pour Paris, pour un séjour d’un an, afin d’acquérir les connaissances et apprendre les techniques reliées au métier de perruquière.

À son retour à Montréal, au début des années 1980, elle installe son atelier de perruques. C’est Suzanne Harel, conceptrice de costumes pour les spectacles, entre-autres, de Ding et Dong, de Rock et Belles Oreilles et de La Trempoline est à Deux Pieds du Plafond, qui lui donne ses premiers contrats. Rachel la considère d’ailleurs comme sa marraine puisqu’elle l’a encouragée à exercer et à poursuivre son métier de perruquière.

Depuis une dizaine d’années, Rachel travaille en étroite collaboration avec les plus grands concepteurs de costumes dans le domaine du spectacle dont François Barbeau, Véronique Borboën, Mireille Vachon, François St-Aubin, Lyse Bédard, Mérédith Caron, Ginette Noiseux et Maryse Bienvenu, pour ne nommer que ceux-là. En outre, Rachel TREMBLAY estime qu’elle collabore à 80% des productions théâtrales produites à Montréal.

De plus, ces dernières années, son travail de perruquière s’est étendu à l’échelle internationale avec des productions diffusées en Angleterre, Belgique, Hawaï et Japon.

Assistée de Claude Trudel, Rachel TREMBLAY tente de répondre aux exigences de chaque concepteur en réalisant des perruques sur mesure pour les comédiens et les comédiennes. Appuyée par des recherches historiques, Rachel TREMBLAY a exploré et développé des techniques particulières qui rendent la fibre synthétique la plus naturelle qui soit.