Robe texturée noire et charcoal de voile quadrillé, de crêpe à chevrons indigoet d’ottoman

Robe à corsage cintré avec baleine unique et large pointe au devant seulement, basque débutant aux lignes princesses en arrondi et s’allongeant dans le dos en plis plats et avec fente, col à larges pointes étalées assujeties à un empiècement d’encolure faisant office de guimpe à décolleté en V, col montant fermé avec petite ruche de dentelle noire, manches longues au très gros gigot consolidé par un entoilage de crynile, sculptée par plis cartouches lâches, avec poursuite du bouffant jusqu’au coude où il est formé de plis couchés et à partir duquel tout l’avant-bras est ajusté et ruché ; jupe trompette dont l’ampleur du dos et de la queue est fournie par fronces ; le tout est fait de crêpe indigo à chevrons et de voile charcoal damassé à quadrillage en alternance, d’ottoman noir pour la jupe avec guipure ornant le gigot.

Black and Charcoal Checkered Voile Dress with Indigo Herringbone Ottoman Crêpe

Fitted bodice dress with a single bone and a high collar decorated with black lace. The dress has very large billowing shoulders and straight sleeves, a V-shaped yoke, and trumpet skirt.

Taille: 30
Siècle: XIX ième
Période: Fin Victorienne
Mode: Silhouette à gros sablier
Année: 1890-1900


Théâtre: Rideau Vert
Saison: 1966-67
Pièce de théâtre: Dona Rosita ou le langage des fleurs
Auteur: Federico Garcia Lorca
Metteur en scène: Yvette Brin d’Amour
Comédien/ne: Rose Rey Duzil
Personnage: La mère des vieilles filles

Fiche 218