Robe beige et crème d’ottomans et de dentelles avec garnitures bleue pâle et fuschia

Robe à corsage sans pointe ni baleines, cintré par plusieurs découpes avec col debout, empiècement incrusté formant guimpe de guipure écrue, empiècement poitrine superposé de forme triangulaire de fine soie avec la pointe arrivant à la taille, celle-ci blousante et bouillonnante, manches formées par plis couchés à l’épaule donnant une ampleur gigot aussitôt comprimée par des pinces extra longues, qui se poursuivent jusqu’aux poignets ; jupe séparée un peu plus longue dans le dos, ajustée au devant et avec quelques plis ronds dans le dos ; le tout est fait d’ottoman écru avec jeu de lignes en trame et garnitures de dentelle écrue, de dentelle ajourée bleue, de large broderie anglaise, de gros-grain rose fuschia, de biais de soie assorti et finalement de marguerites appliqués et festons brodés aux poignets.

Beige and Cream Ottoman and Lace Dress with Pale Blue and Fuchsia Decoration

Bodice dress with standing collar. An ecru guipure blouse inlaid at the yoke is embellished with a billowing triangular yoke of fine silk. Pleats at the shoulder give shape to the leg-of-mutton sleeves. The dress is decorated with english embroidery, ecru lace, blue lace, fuchsia grosgrain, appliqué daisies, and embroidered scallops at sleeve cuffs.

Siècle: XIX ième
Période: Fin Victorienne
Mode: Silhouette à gros sablier
Année: 1890-1900


 

Théâtre: Rideau Vert
Saison: 1966-67
Pièce de théâtre: Dona Rosita ou le langage des fleurs
Auteur: Federico Garcia Lorca
Metteur en scène: Yvette Brind’Amour

Fiche 220